ÉGLISE SAINE VS ÉGLISE TOXIQUE

toxique

ÉGLISE SAINE VS ÉGLISE TOXIQUE

 

Par Bart Breen

Début de l’expérience sur Facebook le 30 Juin 2008.

Après beaucoup de publications et de réflexions, j’ai décidé récemment de télécharger tout ce que j’ai posté sur mon mur afin de commencer à l’organiser. L’une des toutes premières séries de réflexions connexes que j’ai mises en place portaient sur les caractéristiques que je vois dans une église saine vs ce que j’ai appelé une église « toxique ». C’est un terme fort, j’en conviens. J’ai choisi de l’utiliser car il m’est familier sur la base de certaines de mes études sur le leadership organisationnel. Ce qui est souvent désigné comme « direction toxique » fait allusion aux dirigeants des organisations de toute forme qui utilisent leurs postes de direction et leur pouvoir pour servir leurs propres besoins principalement par opposition aux besoins de l’organisation dans son ensemble ou les individus au sein de l’organisation.

Je vais avouer que quand j’ai écrit cela, je passais par une transition dans ma vie, ayant quitté une église,  pour laquelle j’ai travaillé 5 années et ai ensuite essayé pendant les 5 années suivantes de me tenir à l’écart et il y avait beaucoup de douleur, de colère et de blessures dans ma vie quand j’ai vu non seulement comment cette église nous a traités ma famille et moi dans certaines situations, mais aussi la façon dont elle a traité de nombreux autres. Je n’ai cependant pas cherché à cibler cette situation particulière et à parler de façon générale.

Je vais aussi avouer qu’à l’époque, j’étais plus concentré sur l’Église institutionnelle en général, contexte typique de ce genre de choses. Depuis lors, je suis arrivé à comprendre que si les problèmes organisationnels peuvent faire le lit de certains de ces problèmes dans l’église institutionnelle, il ne sont pas propres à une forme quelconque; et je l’ai vu et vécu aussi qu’il y a des églises toxiques qui sont institutionnelles, organiques, simples ou de maisons.

Différer dans le sens est un moyen efficace de souligner quelque chose, mais je tiens à préciser aussi que dans ma démarche, ce n’est pas tout ou rien. Il n’y a pas d’église de quelque forme que ce soit qui soit parfaite dans un contexte local et même certaines églises qui pourraient être décrites comme toxiques dans mes commentaires, peuvent en effet avoir des caractéristiques de rédemption et en bonne santé .

Ces écrits datent de 2009. J’ai édité quelques-uns d’entre eux dans les partages pour plus de clarté et pour tempérer certains des éléments qui auraient pu advenir trop fortement dans les émotions de ce qui se passait alors. En général cependant, ils sont à peu près comme je les ai partagés à l’origine, et je pense qu’ils peuvent être utiles à d’autres; voici donc les 10 que j’ai partagés récemment, mis ensemble.

 

1. Une église saine multiplie ses dirigeants; une église toxique tourne autour de quelques-uns qui contrôlent l’accès à la direction et se protègent contre d’autres qui menacent leur direction ou qui y participent.

2. Une église saine identifie les dons des saints et les équipe, et les rends libres d’interagir. Les églises toxiques placent les gens dans des postes sans tenir compte du don parce que la tâche de faire avancer les objectifs de l’organisation est plus importante, indépendamment de sa forme.

3. Une église saine a un fort pourcentage de ses membres impliqués dans le service en dehors de ses murs, tandis que le souci de l’église toxique se porte principalement sur les apparences et les fonctions internes.

4. Une église saine voit les participants aussi vitaux que les organes dans un corps.

Une église toxique voit les individus comme non essentiels et les sacrifie quand cela est nécessaire pour promouvoir les besoins de l’organisation.

5. Les églises saines promeuvent des relations saines entre tous les membres, dans des communautés comprenant les fidèles et la direction, même quand il y a des postes et une hiérarchie.

Les églises toxiques se concentrent sur la hiérarchie, une redevabilité à sens unique et place les dirigeants sur des piédestaux où ils ne peuvent être critiqués ou contestés, sans que ceux qui le feraient soient ostracisés quelle que soit la légitimité de leurs préoccupations.

6. Les églises saines se concentrent sur ce qui attire les gens plus près de Dieu personnellement et sur la croissance mutuelle dans la maturité spirituelle et la liberté.

Les églises toxiques ont tendance à se concentrer davantage sur ce qui lie les gens à l’institution et les rend dépendants de l’organisation et moins à même de la quitter.

7. La direction de l’église toxique opère à partir du poste, implicitement ou explicitement déclarant que le caractère de la direction, les aptitudes ou connaissances les rend « spéciaux » au point où leurs décisions de direction descendent à leurs adeptes à travers eux de Dieu.

La direction de l’église saine, même quand elle existe dans les organisations hiérarchiques, reconnaît que le poste ou le fonctionnement dans le corps du Christ pour diriger est en définitive un service et nécessite la volonté de se soumettre et d’écouter les réponses des autres, indépendamment de la position dans l’organisation et de l’autorité déléguée. L’efficacité ne justifie pas que l’on dirime le sacerdoce de tous les croyants.

8. Les églises toxiques se concentrent sur la répression et poussent les autres dehors afin de maintenir la «pureté».

Les églises saines mettent l’accent sur le rétablissement et l’inclusion des autres afin d’étendre l’Amour de Dieu et celui des uns avec les autres.

9. Les églises saines savent travailler pour atteindre les objectifs collectifs et aussi savent quand se reposer tout en ne craignant pas que le Dieu qui a mis en œuvre la pratique et le principe du sabbat soit maintenant furieux d’impatience sur quelque inactivité temporaire et le temps pour la restauration.

Les églises toxiques exigent un service incessant du personnel et des bénévoles de base, sanctifiant cela comme dû à Dieu et en aucun cas ne produisent le même effort pour assister les déchus « cramés » après la surchauffe causée par un service désormais indisponible, cherchant plutôt à trouver la personne suivante « appelée » pour les remplacer.

10. Les églises saines ont des portes ouvertes et accueillent les personnes, peu importe où elles en sont dans leur vie. Les personnes qui entrent dans leurs milieux sont aimées d’emblée et acceptées en vue de l’établissement de relations avant de chercher à corriger ou changer les choses dans leurs vies et même alors, leur acceptation n’est pas subordonnée à la façon dont elles changent rapidement ou se développent.

Les églises toxiques ont des portes gardées par des gardiens qui cherchent à identifier les personnes qui viennent par catégories et étiquettes et sur cette base déterminent s’ils sont les bienvenus ou ce qu’ils doivent faire avant de pouvoir être acceptés.

Bart Breen

 

 

1604609_10203117275196665_2011363459_n

Publicités

2 réflexions au sujet de « ÉGLISE SAINE VS ÉGLISE TOXIQUE »

  1. You’re welcome, Bart. We sometimes need to remember the episode of the road to Damascus when The Lord Himself talked to Paul in quite curious words:
    « Act 9:4 And he fell to the earth, and heard a voice saying unto him, Shaul, Shaul, why persecutest thou me?

    Act 9:5 And he said, Who art thou, Lord? And the Lord said, I am Yeshua whom thou persecutest: it is hard for thee to kick against the pricks. »
    Paul was persecuting the Church, and the Lord shouldered that crime. This is to stress the point that « church » is a serious matter, the very Body of Christ. We don’t need to produce spots and wrinkles, because we would think there’s a under-the-counter botox solution for the Day of the Lord…
    Oui, l’église, c’est le Corps de Christ, et c’est sérieux. Vaut mieux qu’elle soit saine au possible.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s