Pourquoi je ne prie pas pour les miracles

Pourquoi je ne prie pas pour les miracles

Par Jeremy Myers

Cela me trouble toujours que les chrétiens veuillent souvent demander l’intervention surnaturelle de Dieu dans nos affaires quotidiennes. Vous savez, les « miracles ».

Dieu peut-Il accomplir des miracles ? images (7)Bien sûr. Le fait-Il ? images (5)Oui. Aimerais-je voir davantage de miracles? images (6)Sans aucun doute.

Et pourtant, parfois, je pense que la raison pour laquelle nous ne voyons pas plus de miracles c’est tout simplement parce que Dieu fait des miracles au milieu de chaque instant de chaque jour et ils sont tellement banals, que nous ne parvenons pas à les voir.

Le lever du soleil, la chute de la pluie, un oiseau en vol, sont tous des miracles de la gloire majestueuse. Oh, bien sûr, nous pouvons expliquer la physique et la science derrière semblables occurrences, mais même cela est un miracle. Le langage et la logique ne sont pas moins un miracle que Dieu séparant la lumière des ténèbres ou ouvrant la mer Rouge pour que Son peuple la traverse à pied sur un terrain sec.

Pensez-y ! Et en pensant, émerveillez-vous même de votre capacité à penser!

Sunrise-Wallpapers-21-570x320

Miracle d’un lever de soleil

Foin de cet appétit des miracles, cette prière pour l’intervention divine, et ce désir pour le surnaturel. Le « naturel » est un miracle plus que suffisant pour moi. « Il est illogique de supposer que la marque de Dieu est surnaturelle, vu que les processus naturels sont ceux qu’Il a faits ». (Taylor, Christlike God, 217 )

Si quoi que ce soit, le plus grand de tous les miracles, ne se trouve pas dans le surnaturel, il faudrait le voir dans l’infranaturel, autrement dit, dans la capacité de Dieu à entrer dans les « choses » qu’il a faites, et travailler en elles, avec elles, et à partir d’elles pour accomplir Sa volonté divine.

Vous voulez un miracle? Ne priez pas pour un miracle. Priez plutôt pour voir les miracles qui explosent tout autour de vous chaque seconde de chaque jour.

Jeremy Myers

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pourquoi je ne prie pas pour les miracles »

  1. Est-ce toujours de la louange ou de la variété « chrétienne »? Le miracle, le miracle, toujours le miracle!

    Je veux Christ aujourd’hui. Car Lui, selon Son bon plaisir me gratifie de miracles pour Sa gloire!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s