Jonathan A. Forgor « Chercher la face d’Èlohim…hum! »

Afficher l'image d'origine

« SI MON PEUPLE PRIE ET RECHERCHE MA FACE? »

Traduction de ntjufen

La phrase ci-dessus concernait le temple, pas une nation ou un pays ou un lieu ou une direction. Elle s’adressait directement au peuple judéen et à son temple. ‘Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.’ (2 Chroniques 7:14)

Ce verset est l’un de ceux que beaucoup de gens aiment utiliser hors contexte. Il n’a rien à voir avec les habituelles «activités de l’église». Il est surtout utilisé pour inciter beaucoup de gens à «prier» ou « aller à l’église » pour prier, etc. etc. Cela peut partir d’une bonne intention, et je m’en vais broder sur le contexte de ce verset.

Le verset ci-dessus était une réponse à Salomon après qu’il a fini de construire le temple de YaH quand YeHoWaH est venu à lui nuitamment. Lisez-le dans son contexte:

Et YeHoWaH apparut de nuit à Salomon, et lui dit: J’ai entendu ta prière, et je me suis choisi ce lieu-ci pour une maison de sacrifice. Si je ferme les cieux et qu’il n’y ait pas de pluie, et si je commande à la sauterelle de dévorer la terre, et si j’envoie la peste parmi mon peuple, que mon peuple, qui est appelé de mon nom s’humilie, et prie, et cherche ma face, et revienne de ses mauvaises voies, moi aussi j’écouterai des cieux, et je pardonnerai leur péché, et je guérirai leur pays. Maintenant mes yeux seront ouverts et mes oreilles attentives à la prière qu’on fera de ce lieu; car maintenant j’ai choisi et sanctifié cette maison, afin que mon nom y soit à jamais; et mes yeux et mon coeur seront toujours là.‘ (2 Ch 7:12-16)

Maintenant ce n’est pas fini.

Les versets ci-dessus sont adressés directement aux Israélites. Notez le terme du conditionnel « SI » et « mon peuple ». (Nous savons que ce sont seulement les Israélites qui sont du point de vue des Écritures considérés comme le peuple de YeHoWaH.) Fin du contexte.

‘Mais si vous vous détournez, et que vous abandonniez mes statuts et mes commandements que j’ai mis devant vous, et que vous alliez et serviez d’autres dieux et vous prosterniez devant eux, je vous arracherai de dessus mon PAYS que je vous ai donné; et cette maison que j’ai sanctifiée pour mon nom, je la rejetterai de devant ma face, et j’en ferai un proverbe et un sujet de raillerie parmi tous les peuples. Et cette maison, si haut élevée qu’elle soit, quiconque passera près d’elle sera étonné et dira: Pourquoi YeHoWaH a-t-il fait ainsi à ce pays et à cette maison? Et on dira: Parce qu’ils ont abandonné YeHoWaH, l’Èlohim de leurs pères, qui les fit sortir du pays d’Égypte, et qu’ils se sont attachés à d’autres dieux, et se sont prosternés devant eux et les ont servis: c’est pourquoi il a fait venir sur eux tout ce mal.’ (2Ch 7:19-22)
YeHoWaH dit à Salomon que s’ils obéissaient à Lui et à Sa loi, Il les entendrait. Mais s’ils ne le faisaient pas, Il allait détruire le TEMPLE et même leur PAYS. Le peuple a effectivement désobéi et le temple et le pays ont été détruits. Le temple a été reconstruit par Néhémie et Esdras. Et une autre fois, le Temple et la ville ont été détruits comme annoncé par Yeshua et même vu en témoignage par les Judéens en charge du temple.

Les principaux sacrificateurs et les pharisiens donc assemblèrent un sanhédrin, et dirent: Que faisons-nous? car cet homme fait beaucoup de miracles. Si nous le laissons ainsi faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront, et ôteront et notre ville et notre nation.’ (Jean 11:47-48)
car nous l’avons entendu dire que Yeshua, ce Nazaréen, détruira ce lieu, et changera les coutumes que Moïse nous a données.’ (Act 6:14)
Chercher sa face en priant est un enseignement typiquement vétérotestamentaire ou vétéroallianciel. Il s’agissait du temple physique et du pays de Jérusalem. Le dernier temple a été complètement détruit en 70 après EC. Le temple n’est plus. Notre corps est devenu le temple de YHWH. Nous ne cherchons pas la face d’Èlohim. Nous avons plutôt Èlohim qui vit en nous. Nous sommes le temple, sans péché ni tache, mais le ciel d’Èlohim. Arrêtez de chercher, et sachez qu’Il est en Vous. Votre pays ou bâtiment d’«église» n’est pas ce dont il est question. Nous ne cherchons pas sa face mais nous sommes sa face vivante. Nous pouvons prier en tous lieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s