Yeshua et Paul: deux missions, deux évangiles, l’un aux Judéens, l’autre aux Gentils/Païens/Nations/Goyim?

Yeshua et Paul: deux missions, deux évangiles, l’un aux Judéens, l’autre aux Gentils/Païens/Nations/Goyim?

yesh paul
Yeshua a dit n’avoir été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël (Matthieu 15:24). Qu’on reçoive cette parole ou qu’on l’ignore, elle fonde les limites de la mission du Fils de l’Homme.
Paul de Tarse, qui dit avoir reçu son apostolat du Messie Yeshua directement (Galates 1:11), a commencé son ministère auprès des Judéens, et en Actes 18:16, il a dit devoir aller vers les Païens/Nations/Goyim, ayant essuyé l’opposition de ces Judéens.
Paul a-t-il outrepassé la mission de Yeshua en allant vers les Païens/Nations/Goyim, car sa venue était exclusivement pour les Israélites?
Si on répond par oui, l’évangile n’est pas cohérent, et Paul n’est pas un serviteur fidèle. On serait alors fondé à dire que Paul a prêché un autre évangile.
Si en revanche on répond par non, comment comprendre que Paul de Tarse soit allé prêcher aux Goyim, alors que le Fils de l’Homme s’est montré exclusif pour les Israélites dans son ministère?
A moins alors, quand on lit bien les épîtres pauliniennes, que les Païens/Nations/Goyim auxquels Paul s’adressait n’aient été que ces brebis perdues, celles qui avaient été plusieurs siècles auparavant mêlées aux Païens/Nations/Goyim, constituant ce que le NT appelle la Dispersion (Jacques 1:1), en fait la Diaspora. Ne sont-ce pas là les brebis perdues dont parlait aussi le Messie Yeshua, ces brebis d’une autre bergerie, qui, réunies aux brebis de Judée formeraient un seul troupeau, sous la houlette d’un seul berger? (Jean 10:16) Car dans les épîtres de Paul aux Gentils/Païens/Nations/Goyim, de nombreux indices renvoient à la saga d’Israël, avec, pour réveiller, et non éveiller, la foi de ces Gentils/Païens/Nations/Goyim, le rappel des promesses, des alliances, des dits de prophètes, des épisodes marquants de la saga d’Israël. À quel titre des populations n’ayant aucun lien avec Israël seraient concernées par les alliances, les promesses faites exclusivement à Israël? Comment, pourquoi Paul rappellerait-il à des non-Judéens des éléments historiques bien spécifiques qui n’appartiennent qu’à l’histoire de l’Israël avant la Scission du royaume de David?

Il faut donc pouvoir dépasser les prémisses conventionnelles de lecture des lettres de Paul et du livre des Actes des apôtres. Ces prémisses fondent l’externalisation de l’évangile du contexte judéen aux autres peuples de la terre, les Goyim. D’après ces prémisses, Yeshua a prêché aux Galiléens et aux Judéens, tandis que Paul a apporté l’évangile au reste du monde, aux non Israélites, aux païens. Il faut dépasser ces prémisses pour saisir que Paul n’est pas allé à l’encontre de la mission de Yeshua, à savoir, aller seulement vers les enfants d’Israël. Le mystère (Éphésiens 3:6) concernant les Gentils/Païens/Nations/Goyim touchait bien ces Israélites de la Diaspora (olivier sauvage) qui devaient être ramenés et greffés à l’Israël d’alors, (olivier franc) Romains 11:16-24.

Ce mystère ne te concerne pas, ne me concerne pas. Il concerne les enfants de l’alliance disséminés parmi les Gentils/Païens/Nations/Goyim, descendants de l’Israël d’avant le Schisme. La Bible, dont la Genèse mime la Révélation de la fin, est un récit essentiellement israélite, avec des préoccupations israélites. Où y sont les préoccupations des Chinois, des Aborigènes, des Bochimen, des Incas, des Inuits, des Peuls, des Pygmées, des Grecs, des Romains, des Soninkés, des Japonais, des Assyriens, des Égyptiens ou des Ankhoriens?
Et moi, en quoi suis-je alors concerné? Homo sum, et humani nihil a me alienum puto. Je suis un homme, je pense que rien d’humain ne m’est étranger. Ce dit de Térence suffit à faire rejaillir sur toute l’humanité l’expérience d’une Israël qui a eu avec le Père céleste une palette d’expériences riches d’un enseignement sans âge, avec la figure d’un Christ qui est la mesure de toutes choses. Mais pas besoin de se faire Israélite pour marcher avec Christ. Pas besoin de s’imaginer Judéen pour recevoir Christ. Pas besoin d’être sur la photo biblique pour espérer en Christ. Il a prêché le salut, seulement à ceux-là qui avaient besoin d’être sauvés de la malédiction de la Loi. Cela ne te concerne pas, ne me concerne pas, car ni toi ni moi n’avons été sous la Loi.
Paul, l’apôtre des Goyim/Gentils/Païens s’adressait bel et bien à ceux vers qui Yeshua destinait l’autre versant de la mission, les élus de la diaspora, afin que tout Israël soit sauvé!

ed’

pa

3 réflexions au sujet de « Yeshua et Paul: deux missions, deux évangiles, l’un aux Judéens, l’autre aux Gentils/Païens/Nations/Goyim? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s