ÉGRATIGNEZ UN(E) CHRÉTIEN (NE) et vous verrez de quoi il (elle) est fait (e)

ÉGRATIGNEZ UN(E) CHRÉTIEN (NE) ET VOUS VERREZ DE QUOI IL (ELLE) EST FAIT (E)

Frank Viola

Alors que la plupart des posts de mon blogΑΩ sont pour les chrétiens dans le service, celui-ci est singulièrement tel. . . et je crois que Dieu a mis sur mon cœur de le partager. Ainsi, je ne vais pas ignorer la petite voix, même s’il serait plus pratique de le faire.

J’ai suivi le Seigneur depuis plus de 30 ans, et j’ai fait une observation pour laquelle j’entends peu de gens parler aujourd’hui.

Elle peut se résumer par cette phrase: Égratignez un(e) chrétien (ne) et vous saurez ce qu’il y a dessous.

Des communicateurs doués, il y en a à la pelle.

Mais quand un « dirigeant » chrétien est égratigné et réagit dans la chair, sa « direction » ne vaut pas tripette.

En revanche, les dirigeants chrétiens qui ont été suffisamment brisés devant Dieu en qui ils sont inoffençables… les dirigeants chrétiens qui répondent gentiment quand ils sont critiqués. . . les dirigeants chrétiens qui réagissent avec grâce si quelqu’un les corrige… les chrétiens qui ne rendent pas le mal pour le mal, même en cas de persécution ou de mauvais traitements… sont plus rares que les molaires de poulet.

En revanche, les « dirigeants » chrétiens qui se défendent au quart de tour et attaquent ceux qui les croisent (intentionnellement ou involontairement) sont innombrables.

Laissez-moi vous exemplifier mon propos.

Je parlais à une conférence une fois avec un groupe d’autres orateurs. Lorsque la conférence s’acheva, certains d’entre nous qui étions de service eûmes notre déjeuner ensemble.

L’un des orateurs, un pasteur bien connu, était bouleversé. Alors il commença à partager avec nous une lettre qu’il avait reçue d’une de ses fidèles.

Il nous répéta la lettre. Elle était écrite par une femme qui lui apportait un mot gentil de correction. Elle avait essayé de joindre ce pasteur au sujet de quelque chose d’important pour elle et elle était perplexe de sa non réponse pendant une longue période de temps, malgré ses nombreuses tentatives pour obtenir de lui qu’il réponde.

Au lieu de se saisir du problème, le pasteur bomba le torse et nous raconta comment cette femme avait tort d’attendre qu’il réponde quand elle voulait.

Il sortit l’artillerie lourde pour cette femme. Il lui écrivit une lettre dans laquelle il se défendait. Sa lettre était ponctuée de commentaires sarcastiques dans le cadre de sa défense. En effet, il la « remettait à sa place ».

Cela prouvait une seule chose. Bien que cet homme pût bien parler devant un public, il ne savait rien de la croix de Jésus-Christ.

Il ne savait rien du brisement.

Il ne savait rien au sujet de perdre.

Sa réaction était purement charnelle.

Ce qui était tout aussi triste, c’est qu’aucun de ses pairs ne voyait distinctement la source du problème, et aucun d’entre eux ne l’interpella dessus. Au lieu de cela, ils ne faisaient que confirmer sa réaction charnelle.

Permettez-moi de vous dire quelque chose. Avec tous les discours sur « la condition de disciple » et « la mission » aujourd’hui, si la croix n’est pas au premier plan et au centre de la vie de ceux qui enseignent sur ces choses. . . je ne veux pas parler de la partie salvifique de la croix, mais la partie « porter » et « mourir ». . . alors ces gens ne savent pas grand chose à propos de la condition de disciple.

La réalité de votre condition de disciple est dévoilée lorsque vous êtes égratigné.

Quelqu’un qui vraiment marche dans le Seigneur, non pas dans une rhétorique pieuse, mais en réalité, peut être égratigné et il ne sera pas sur la défensive pour riposter.

Il sait comment absorber coups, chocs, heurts, et présenter l’Esprit de l’Agneau à la face de la critique et même de la persécution.

Si ce pasteur bien connu s’en est remis à la chair, parce qu’une sœur en Christ manifestait sa consternation qu’il ne lui ait pas répondu; que ferait-il s’il était vraiment attaqué injustement et calomnié par quelqu’un qui avait des motifs malveillants?

 » Si tu as couru avec les piétons, et qu’ils t’aient lassé, comment rivaliseras-tu avec les chevaux ? Et si, dans une terre de paix, tu te crois en sécurité, que feras-tu quand le Jourdain sera enflé ?  »

~ Jérémie 12:5

Je ne pense pas que je doive répondre à cette question pour vous.

Je ne suis pas en mesure de dire que ce fut la seule fois que j’aie vu ce genre de chose.

J’ai observé des chrétiens célèbres réagir de manière similaire (défensivement et dans la chair), et je me dis: « Comment cette personne peut-elle conduire le peuple de Dieu tout en ne montrant aucun signe de la croix dans sa vie? »

Donc, cher dirigeant chrétien – actuel ou aspirant – comment réagissez-vous quand quelqu’un vous égratigne?

Ne faites pas l’erreur de faire taire votre conscience sur ce point et de vous justifier. Nous faisons tous des erreurs et nous la ramenons tous de temps en temps.

Mais si la réaction dans la chair est l’impulsion foncière et qu’il n’y a pas d’instinct en vous qui vous dit que cette réaction est charnelle, alors il y a quelque chose de désespérément faux dans votre cœur.

Peu m’importe combien de suiveurs vous avez, la taille de votre influence, et quels grands noms vous pouvez exhiber. Cette question plonge profondément à la réalité nue de ce dont vous êtes fait.

Votre réaction à de telles choses va révéler plus sur votre stature spirituelle que tous les sermons répétitifs que vous avez délivrés ou les livres que vous avez signés ou les « grands » à qui vous avez serré la main.

 

Considérez cela. C’est une idée.

FV

ΑΩ Blog de FV

Lire également Chrétien, serviteur, d’accord: mais-as-tu-connu-le-brisement-selon-elohim-

Articles récents

Michael Beiras, Les mages venus d’ « Orient » ont-ils suivi une « étoile » littérale à Jérusalem?

Note liminaire.

L’imagerie classique de la nativité de Y’shua a pour élément distinctif son lien cardinal avec la lettre du texte du Nouveau Testament. L’esprit du texte, quant à lui, appauvri, mis en haillons, en devient un mendiant de sens, un clandestin de la compréhension, expulsé des esprits colporteurs d’une « foi » hoquetante. Michael Beiras sur ce sujet précis, te tient par la main et en relisant calmement le texte qui parle d’étoile, te montre combien à l’instar de l’esprit de fantaisie qui est celui du judaïsme des sources, la folle passion de la fable faiblarde a perméabilisé le christianisme qui, à tout prendre, connaît finalement bien peu le Christ! L’étoile n’est étoile, dans le récit de Matthieu, qu’au sens hébraïque du terme. Point à la ligne.

Michael Beiras

Les mages venus d’ « Orient » ont-ils suivi une « étoile » littérale à Jérusalem?

Star-of-Bethlehem

NON. Creusons un peu plus profondément.

Pour comprendre l’étoile de Bethléem, nous devons penser comme les mages. Mus par cette « étoile d’Orient », ils se sont d’abord rendus à Jérusalem et ont dit au roi Hérode la prophétie qu’un nouveau chef du peuple d’Israël allait naître. Nous devons également penser comme le roi Hérode, qui a demandé aux mages quand l’étoile était apparue, parce que lui et sa cour, apparemment, ignoraient qu’une telle étoile fût dans le ciel.

Ces événements nous posent notre première énigme d’astronomie de la première Nativité. Comment les conseillers du roi Hérode ont-ils pu ignorer l’existence d’une étoile si brillante et si évidente qu’elle aurait pu conduire les mages à Jérusalem? Ensuite, pour atteindre Bethléem, les mages devaient se rendre directement au sud de Jérusalem; en quelque sorte cette « étoile d’Orient » passait devant eux, jusqu’à ce qu’elle vienne et se tienne là où se trouvait le jeune enfant. »

StarofB

Maintenant, nous avons notre deuxième énigme d’astronomie de la Nativité: comment une étoile « d’Orient » peut-elle guider nos mages au sud? L’étoile du nord guide les randonneurs perdus vers le nord, alors une étoile d’Orient ne devrait-elle pas conduire les mages vers l’Orient?

star of-bethlehem.jpg

Et nous avons encore une troisième énigme d’astronomie liée à la première Nativité: comment l’étoile dont parle Matthieu pouvait se mouvoir  » devant eux « , comme les feux arrière sur le chasse-neige que vous pourriez suivre pendant une tempête de neige, puis s’arrêter au-dessus de la mangeoire à Bethléem, à l’intérieur de laquelle était présumé se trouver l’enfant Y’shua?

starofbethlehem

Les astronomes se rendent compte qu’aucune étoile ne peut faire ces choses, pas plus qu’une comète, ou Jupiter, ou une supernova, ou une conjonction de planètes ou de tout autre objet lumineux dans le ciel nocturne. On peut affirmer que les mots de Matthieu décrivent un miracle, quelque chose qui dépasse les lois de la physique. Mais Matthieu a choisi ses mots avec soin et a écrit deux fois « l’étoile d’Orient », ce qui suggère que ces mots ont une importance particulière pour ses lecteurs. »

Pouvons-nous trouver une autre explication, compatible avec les mots de Matthieu qui ne demandent pas que les lois de la physique soient violées? OUI.

shining angelos

Les mages ont suivi une étoile, mais cette  » étoile  » était un être humain (un ange) Il y a de nombreux passages des écritures qui parlent métaphoriquement des personnes comme des  » étoiles « : Genèse 37: 9, Exode 32:13 Nombres 24:17, Juges 5:20, Job 38: 7, Psaume 148: 3, Isaïe 13:10, Isaïe 14:13, et bien d’autres encore.

Apocalypse 1:20

« Le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept églises, et les sept chandeliers sont les sept églises. »

Une  » étoile  » peut aussi être un « ange » et un « ange » est un messager de Dieu (être humain)

Hébreux 13: 2

 » N’oubliez pas l’hospitalité; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir. »

Maintenant, lisez ce passage avec cette nouvelle information en tête.

Matthieu 2: 9-10

« Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie.  » Comment une  » étoile  » littérale peut-elle se tenir au-dessus de Y’shua? Impossible, mais un être humain le pouvait et l’a fait.

Apocalypse 22:16  » Moi, Y’shua, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. « 

  1. Gentilité israélite ou paganité contextuelle Laisser une réponse
  2. Western/Eastern cananéen Laisser une réponse
  3. Yeshua et Paul: deux missions, deux évangiles, l’un aux Judéens, l’autre aux Gentils/Païens/Nations/Goyim? 3 Réponses
  4. Je crois en Yeshua, mais est-ce que je Le crois? Laisser une réponse