Frank_Viola_Croyances choquantes de D.L. Moody

Frank_Viola_Croyances choquantes de D.L. Moody

« Dieu ne nous donne jamais le discernement afin que nous puissions critiquer, mais afin que nous puissions intercéder. » 

~ Chambers Oswald

Si vous découvrez la série « Croyances choquantes », je vais ouvrir ce billet en citant la préface du premier épisode sur les croyances choquantes de C.S. Lewis.

Cela explique pourquoi – précisément – je produis cette série.

Un auteur chrétien bien connu que je respecte beaucoup m’a encouragé à commencer une série sur les croyances choquantes de certains des grands chrétiens qui ont eu une forte influence sur l’histoire de l’église.

Chaque disciple de Jésus est un brouillon. Au fil du temps, le grand éditeur – le Saint-Esprit – façonne nos vies et nos points de vue. Mais jusqu’à ce que nous voyons le Seigneur et « connaissions comme nous avons été connus », nous sommes dans un processus.

C’est également vrai pour les chrétiens qui nous ont précédés.

Par conséquent, l’une des erreurs dont nous devons nous prémunir est de rejeter toute la contribution d’une personne parce qu’elle peut défendre (ou avoir défendu) des idées que nous trouvons dures à avaler.

Personnellement, si j’avais exigé que l’opinion de quiconque sur tous les sujets possibles soit identique à la mienne comme condition pour être aidé, c’est que, m’étant trouvé il y a 20 ans, j’aurais à m’excommunier moi-même!

La vérité est que mes opinions sur certains sujets ont changé au fil des ans.

Il en est de même des vôtres.

Une remarque: nous sommes tous dans un processus. Aucun d’entre nous n’a raison sur tout tout le temps. Cela vaut pour tout chrétien qui ait jamais vécu.

Ainsi  en mettant en évidence quelques-unes des « croyances choquantes » de ceux sur les épaules desquels nous nous tenons tous, mon but n’est  pas  de brûler l’effigie de ces gens. Pas plus que de rejeter leur contribution positive à l’histoire de l’église.

Il s’agit plutôt de démontrer que même s’ils ont défendu des opinions qui feraient dresser les sourcils de la plupart des évangéliques aujourd’hui, cela ne bouleverse ni ne nie les idées précieuses qu’ils ont apportées au corps du Christ.

Malheureusement, beaucoup d’évangéliques sont prompts à déprécier – voire maudire – leurs frères et sœurs en Christ pour des offenses doctrinales présumées, même si ces frères et sœurs sont attachés aux credos orthodoxes historiques (Confession des Apôtres, Symbole de Nicée, etc.). Pareilles déconsidération et  damnation peuvent toujours être évitées et cela ne profite à personne dans le Royaume.

Lorsqu’il y a de la diversité dans l’orthodoxie, la grâce doit être manifestée.Tout comme nous voudrions que la grâce nous soit manifestée, puisque aucun d’entre nous ne voit parfaitement (Matthieu 7:12).

Les paroles de Paul de Tarse sont foudroyantes pour nous tous: « c’est partiellement que nous connaissons. . . » (1 Corinthiens 13: 9, AlR).

Notez que ces croyances seront « choquantes » pour certains évangéliques, mais pas tous. Certains évangéliques affirment qu’ils ne sont pas choqués ou surpris par quoi que ce soit.

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur certaines des croyances surprenantes et controversées de D.L. Moody.

de mauvaise humeur

À bien des égards, D.L. Moody est une de mes personnalités dynamiques préférées dans l’histoire de l’église.

Avec A.W. Tozer, Charles Spurgeon, G. Campbell Morgan – il a été un puissant témoin pour la tendance inaugurale de Dieu à utiliser grandement des personnes qui ne disposaient pas de formation théologique formelle.

Dans le cas de Moody, son instruction fut minimale à tous les niveaux. Pourtant, la main de Dieu était indéniablement sur lui.

Fait intéressant, la première fois que Moody candidata pour être membre d’une église locale, il fut refusé pour avoir échoué à un examen oral sur la doctrine chrétienne!

Moody fit son service auprès des soldats durant la Guerre Civile. Le Président Lincoln  visita son école du dimanche, et le président Grant  assista à une de ses réunions de réveil.

Il était notoirement surnommé « Crazy Moody » (Moody le Cinglé), et l’on dit qu’il a atteint 100 millions de personnes avec l’Évangile, à une époque où les télévangélistes, les prédicateurs de radio, et Al Gore (pardon, Internet) n’existaient pas.

Si vous avez déjà entendu la citation: « Dieu hait le péché, mais aime le pécheur, » elle a été attribuée à Moody. Voici trois autres Moodyismes:

« Le caractère c’est ce que l’homme est dans le secret. »

« S’il y avait eu un comité ad hoc, l’arche de Noé n’aurait jamais été construite. »

Et mon préféré de tous:

« Certains hommes se font de plus en plus petits dans une relation intime; mais mon expérience est que plus vous en connaissez de Christ, plus grand Il devient « .

Doté d’une instruction niveau CM2, considéré comme nul en orthographe avec un vocabulaire pauvre et vide de toute formation théologique, Moody a fondé plusieurs écoles. En outre, un institut biblique et une maison d’édition qui existent encore portent tous son nom. Plutôt surprenant, vu la faible instruction qu’il a reçue.

Moody était essentiellement un « évangéliste laïc » Il n’avait pas d’ordination pour le ministère, il n’était ni théologien ni universitaire. En fait, les observateurs ont eu l’impression qu’il était un peu plus qu’un « péquenot ». Pourtant, il était incroyablement efficace pour atteindre les gens avec l’Évangile de Christ.

Une autre chose qui me frappe à propos de Moody était son cœur pour les pauvres.Quand il a commencé son ministère dans les bidonvilles de Chicago (appelés « Little Hell » (petit enfer) en raison de leur danger), Moody avait à peine la vingtaine. Il avait un cœur pour « les paumés, les derniers et les perdus » dépensant toutes ses économies pour aider les indigents, au risque de se faire du tort à lui-même.

MAINTENANT RENGAINEZ VOS ARMES ET LISEZ CECI AVANT DE CONTINUER: Les croyances suivantes ne sont pas nécessairement choquantes pour moi. Elles étaient, cependant, surprenantes et inquiétantes pour beaucoup de chrétiens évangéliques du temps de Moody. Et elles pourraient troubler certains évangéliques aujourd’hui.

Voici donc quelques croyances de Moody, choquantes pour son temps, dont certaines vont ébranler quelques évangéliques aujourd’hui.

1. Moody prêchait rarement sur l’enfer. C’était choquant à une époque où les évangélistes et prédicateurs du Réveil aux 18e et 19e siècle  faisaient de « l’enfer » un élément majeur de leur prédication. Lorsque Moody a reçu des critiques pour cela, sa réponse a été: « Beaucoup de gens disent que je ne prêche pas sur les terreurs de la religion. Je ne le veux pas – je ne veux pas effrayer les hommes dans le Royaume de Dieu« . Parce que l’amour de Dieu a ébranlé son propre cœur, Moody a choisi de prêcher l’amour de Dieu et d’éviter le sujet de l’enfer dans la plupart de ses sermons.

2. Moody croyait que Jésus enlèverait l’église de la terre avant qu’Il vienne pour le jugement. Moody a été le premier prémillénariste célèbre dans l’histoire nord-américaine. On ne sait cependant pas s’il s’inscrivait dans le dispensationalisme strict d’un enlèvement secret suivi d’une Tribulation de sept ans, une idée engendrée par John Nelson Darby au milieu des années 1800.

Toutefois, Moody croyait que le Christ enlèverait l’Épouse pour la place qu’Il avait préparée pour elle avant Sa venue pour le jugement. Bien sûr, cela ressemble à la théorie de l’enlèvement secret de Darby, mais Moody n’a pas été précis sur les détails, nous ne pouvons donc pas être sûr de ses vues exactes sur le sujet.

Néanmoins, ceux qui considèrent Moody comme un « héros » de la foi aujourd’hui rejettent l’idée que Jésus va enlever Son épouse de la terre avant qu’Il vienne pour le jugement et rejettent ainsi le prémillénarisme.

3. Moody a accueilli le chrétien évolutionniste Henry Drummond comme étant « l’homme le plus semblable au Christ que je connaisse. » Une telle « approbation » était choquante à l’époque de Moody. Et cela va certainement provoquer la colère de ces chrétiens qui maudissent les autres croyants avec la carte de la « culpabilité-par-association » aujourd’hui.

Moody a été sauvagement attaqué comme un « hérétique » simplement parce qu’il permettait à Drummond de prendre la parole à certaines de ses conférences chrétiennes. Et il y a de bonnes raisons de croire qu’il a perdu un soutien financier important suite à cela.

Drummond a été radié par de nombreux chrétiens parce qu’il croyait que Dieu a créé l’homme à travers le mécanisme de l’évolution. Moody rejetait la théorie évolutionniste, mais cela ne l’a pas dissuadé de se lier d’amitié avec Henry Drummond et de l’approuver. Cela n’a pas non plus dissuadé les autres de condamner Moody avec le même vitriol qu’ils ont porté contre Drummond. (Malheureusement, ce genre de choses arrive encore aujourd’hui dans le monde chrétien.)

4. Moody n’a pas exclu les femmes du ministère et leur a même permis de prêcher en chaire. Encore une fois, un fait choquant pour son époque. Et dans l’esprit des contemporains « Complémentaristes » qui croient que les femmes devraient être muselées (je veux dire exclues) du ministère auprès des hommes, ce que Moody croyait à ce sujet est considéré comme « non-biblique. »

5. Moody ne croyait pas qu’on puisse faire de la doctrine un problème. Pour cette raison, aussi bien les calvinistes que les remonstrants (Arminiens) se réclament de lui d’une part, mais il les a mis en rogne d’autre part.

Les remonstrants n’avaient qu’une envie, se sauver en courant pour son idée « une fois en grâce, toujours en grâce » et les calvinistes ont eu une crise d’apoplexie avec son insistance sur la responsabilité humaine, l’idée que la foi-est-un-choix, et sa croyance en la provision universelle de salut.

Selon Moody: « Je ne cherche pas à concilier la souveraineté de Dieu et le libre arbitre de l’homme. » Cette déclaration l’a rendu aimable aussi bien aux calvinistes qu’aux remonstrants.

6. Moody croyait en l’œcuménisme interdénominationnel. Cela a également perturbé les calvinistes et remonstrants inconditionnels.

Moody a embrassé les causes « libérales » de réforme sociale, d’unité de l’église, et l’œcuménisme, mais il a aussi embrassé les causes « conservatrices » de prémillénarisme dans les efforts d’évangélisation (croyant que le monde était un navire en perdition, et que les chrétiens se devaient d’en sauver autant que possible avant que le navire ne coule).

Moody a été considéré comme un pont entre les conservateurs et les libéraux, en combinant les questions qui polarisaient les deux côtés. (Entre parenthèses, ceci est  l’une des raisons pour lesquelles j’aime tellement Moody . Voir mes 20 raisons pour lesquelles les chrétiens de gauche et les chrétiens de droite ne m’adopteront pas).

Cette citation par Moody saisit son cœur sur la question:

« Ne parlons pas de telle secte et telle autre secte, de tel parti et tel autre parti, mais uniquement et exclusivement de la grande cause globale de Christ … Il devrait y avoir une seule foi, une seule mentalité, un seul esprit – et dans cette ville … rendons concrète cette glorieuse vérité … Combattons pour Christ seulement … Que l’Esprit de Dieu puisse nous donner une seule mentalité et un seul esprit pour glorifier Son saint nom « .

Moody a rapidement appris, cependant, que dépasser le noyau dur de la gauche et le noyau dur de la droite vous place dans un endroit dangereux à vivre parce que les deux parties font mordicus de vous une cible!

7. Moody trouvait utiles certains catholiques mystiques. Ceci lui aurait valu d’être lentement rôti à la broche par certains groupes chrétiens aujourd’hui.Dans ses One Thousand and One Thoughts from My Library (Mille et une pensées de ma bibliothèque), Moody cite 225 auteurs. Et ils comprennent les mystiques chrétiens comme Madame Guyon et Madame Swetchine.

8. Moody croyait que tous les Dix Commandements étaient en vigueur pour les chrétiens avec des pénalités pour les contrevenants, et il critiquait les prédicateurs qui n’en faisaient pas assez cas. Ce qui rend la chose surprenante est qu’il a critiqué son mentor Charles Spurgeon sur ces motifs mêmes en disant:

« Je ne me souviens pas d’avoir jamais entendu un sermon prêché sur les commandements. J’ai un répertoire de deux mille cinq cents sermons prêchés par Spurgeon, et pas un seul d’entre eux ne choisit son texte à partir des dix-sept premiers versets d’Exode 20. Les gens doivent arriver à comprendre que les Dix Commandements sont toujours en vigueur, et qu’il y a une pénalité fixée à leur violation. Nous ne voulons pas d’un évangile de simple sentiment. Le Sermon sur la montagne n’a pas effacé les Dix Commandements « .

Beaucoup de chrétiens sont aujourd’hui divisés sur le rôle de la loi de Moïse dans la vie du chrétien. Et il y en a davantage encore qui croient que le commandement du shabbat a été accompli en Christ, sentant que les chrétiens ne sont pas obligés d’observer le Samedi (qui est le shabbat) comme jour saint.

D’autre part, Moody croyait qu’un nombre incalculable de « chrétiens insouciants » ira au ciel à grand peine. Sur ce point, il a écrit:

« En outre, cela semble hautement probable; en effet, je pense que cela est clairement enseigné par l’Écriture, que beaucoup de chrétiens insouciants iront au ciel. Il y en aura un grand nombre qui va y entrer de justesse, ou comme Lot a été sauvé de Sodome, comme par le feu. Ils y entreront à peine, mais il n’y aura pas de couronne de réjouissance. Mais tout le monde ne va pas se précipiter pour aller au ciel. Il y a un grand nombre qui n’y entrera pas « .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s