Le mythe du Leadership chrétien

Quelques images de raccourcis d’ouvrages publiés et conférences sur ce thème, pour asseoir la prégnance de la question… et chez les chrétiens, et chez les actants en sciences humaines.

4135s+iG6qL._ 416D3dwmFeL._ 51ujjjFeD0L._ 41RYybXRJpL._AA278_PIkin4,BottomRight,-42,22_AA300_SH20_OU08_ 51ZjZgVL86L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 411BTF0Q4ZL._ 51LxTWipOUL._AA160_ 51IV+9BkFfL._AA278_PIkin4,BottomRight,-46,22_AA300_SH20_OU08_ 41J68JKnWOL._AA278_PIkin4,BottomRight,-49,22_AA300_SH20_OU08_ 41qBU8H2ANL._AA278_PIkin4,BottomRight,-31,22_AA300_SH20_OU08_ 410E9zIblsL._ 51dFvKIPFFL._AA278_PIkin4,BottomRight,-46,22_AA300_SH20_OU08_ 41EHMHxLkAL._ 41p5Q3RheyL._ 51VoKOsJ9ML._ 31TSkgKXxtL._ 41f4Cwsd5GL._ 51obXxaMcWL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 5149CTVCBZL._ 51xRWS98DML._ 51cBnBKWGLL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 514B93BaBtL._AA278_PIkin4,BottomRight,-48,22_AA300_SH20_OU08_ 51AFvsNXyRL._AA278_PIkin4,BottomRight,-34,22_AA300_SH20_OU08_ 41fKXu5cntL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51S43lpFf1L._AA278_PIkin4,BottomRight,-46,22_AA300_SH20_OU08_ 41W+Qfn1RoL._ 41xvhGPanlL._AA278_PIkin4,BottomRight,-46,22_AA300_SH20_OU08_ 41PH4VYZD1L._ 51W5jEAgb1L._ 51dKV23KuUL._ 51oSyQFfxkL._ 51Ml2fnpOlL._ 41ZzP-ngGkL._ 51yLoe1H9ZL._ 5191AqszEeL._ 41iWU+SDXpL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 511VMEMsWTL._AA278_PIkin4,BottomRight,-46,22_AA300_SH20_OU08_ 41pI-HoLo8L._ 41O3XSMb-vL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51LBKRK5ooL._ 51uvbAOYSxL._ 41Xc39Z2bLL._ 515g8PhyfHL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51H+VtShRwL._ 51z7mCiA6wL._AA278_PIkin4,BottomRight,-46,22_AA300_SH20_OU08_ 514c33ytZIL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51k43fU1y8L._AA278_PIkin4,BottomRight,-48,22_AA300_SH20_OU08_ 51zr-SzyX4L._ 41+uPswxzuL._ 51FNge2qhRL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51D3PeDj9zL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 41THi2sze7L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 31BBh2mtyyL._SL500_AA300_ 51IGiA625kL._SL500_AA280_ 515bsXNldZL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51KWTfr1NbL._AA278_PIkin4,BottomRight,-51,22_AA300_SH20_OU08_ 41te7n9yoML._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 51jilea8tnL._ 51MViKyXDhL._ 41rsf5U2uAL._AA278_PIkin4,BottomRight,-51,22_AA300_SH20_OU08_ 5161Eg8qD1L._ 4180NR5au7L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 41pwlfQybgL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 41k6BWgUQyL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 41IHaCJBfqL._SP160,160,0,T_ 518VAkBecwL._AA300_PIkin4,BottomRight,0,-20_AA300_SH20_OU08_ 41qCHJ8+YOL._ 41dXVm6uuBL._AA278_PIkin4,BottomRight,-52,22_AA300_SH20_OU08_ 51oyJacRu0L._ 41QvTekqZnL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_SX385_SY500_CR,0,0,385,500_SH20_OU08_ 416RSC50BDLleadership-serieleaders_2901371199274Pyramide-CouleurLesTraitsdunLeaderSpirituel-04-620x400un-leader-selon-le-coeur-de-dieuforum_leadershipleadership2901256725959customLogo6397cabecalho-blog-ingles-24cli_logoCamp-de-leadership-FRA2CLC_logoChristian-Leadership-Houghtonchristian_leadershipclc_logo_-_blue

Le mythe du Leadership[1] chrétien

Par Frank Viola

 

Dans Réimaginer l’église, je soutiens qu’il n’y a pas de poste particulier ou de charge appelée « leader » dans le Nouveau Testament.

Certains de ceux qui n’ont pas lu mon travail ont mal interprété ma position en suggérant que je crois qu’il n’y a « pas de leaders » dans l’église… ou qu’il ne devrait pas y en avoir.

Ce n’est pas vrai.

Ma position est à l’opposé. Je crois que le Nouveau Testament envisage tous les chrétiens comme des leaders dans leur propre sphère de service et de dons.

Autrement dit, selon le Nouveau Testament, il n’y a pas de distinction clergé/laïcat. Au lieu de cela, tous les chrétiens sont kleros (clergé) et tous les chrétiens sont laos (laïcs).

La dichotomie clergé/laïcat est une ligne de faille tragique qui parcourt l’histoire de la chrétienté. Pourtant, malgré le fait que des multitudes ont pris la voie mesquine du dogmatisme pour la défendre, cette dichotomie est sans fondement biblique.

Le mot « laïcs » est dérivé du mot grec laos. Il signifie simplement « les gens ». Laos comprend tous les chrétiens, y compris les anciens.

Le mot apparaît trois fois dans 1 Pierre 2:9-10, où Pierre se réfère aux « gens [laos] de Dieu. » Jamais dans le Nouveau Testament ‘laos’ ne se réfère qu’à une partie de l’ensemble. Ceci ne survient pas avant le troisième siècle. (Je trace les racines historiques dans Le  christianisme paganisé?.)

Le terme « clergé » trouve ses racines dans le mot grec kleros. Il signifie « un lot ou d’un héritage. » Le mot est utilisé dans 1 Pierre 5:3, où Pierre recommande aux anciens de n’être pas  « comme dominant sur des héritages [kleros] » (Darby).

De manière significative, kleros n’est jamais utilisé pour faire référence aux « leaders » d’église. Comme Laos, il se réfère aux gens de Dieu –car ils sont Son héritage. Selon le Nouveau Testament, alors, tous les chrétiens sont « clergé » (kleros) et tous sont « laïcs » (laos). Nous sommes l’héritage du Seigneur et le peuple du Seigneur.

Pour l’énoncer différemment, le Nouveau Testament ne dispose pas de clergé. Il fait de tous les croyants le clergé.

Par conséquent, la dichotomie clergé/laïcs est un concept post-biblique qui est dépourvue de toute justification scripturaire. C’est aussi une menace fâcheuse pour ce que Dieu a appelé l’église à être -un corps fonctionnel.

Il n’y a pas trace du schéma clergé/laïcat ou ministre/laïc dans l’histoire, l’enseignement ou le vocabulaire du Nouveau Testament. Ce schéma est un artefact religieux qui découle de la disjonction postapostolique du séculier et du spirituel.

Dans la dichotomie séculier/spirituel, la foi, la prière, et le ministère sont considérés comme la propriété exclusive d’un monde intérieur sacrosaint. Un monde qui se détache de l’ensemble du tissu de la vie. Mais cette disjonction est complètement étrangère à la philosophie du Nouveau Testament où tout est à la gloire de Dieu -même les choses de la vie quotidienne (1 Cor. 10:31).

Je ne suis pas le seul à adopter ce point de vue.

Le terme « laïcat » est l’un des pires dans le vocabulaire de la religion et doit être banni de la conversation chrétienne.

~ Karl Barth

 

La tradition clergé-laïcat a fait plus pour saper l’autorité du Nouveau Testament que la plupart des hérésies.

~ James D.G. Dunn

 

La dichotomie clergé-laïcat est un report direct de la pré-Réforme catholique romaine et un retour à la prêtrise de l’Ancien Testament. C’est l’un des principaux obstacles à ce que l’église soit effectivement l’agent de Dieu du royaume aujourd’hui, car elle crée une idée fausse selon laquelle seuls les « hommes saints », à savoir, les ministres ordonnés, sont vraiment qualifiés et responsables pour le leadership et un ministère sérieux. Dans le Nouveau Testament, il y a des distinctions fonctionnelles entre différents types de ministères, mais pas de division hiérarchique entre le clergé et le laïcat.

~ Howard Snyder

 

Alors, quel est ce mythe du leadership chrétien?

Le mythe est que certains sont leaders et d’autres pas . . . que certains font partie de la classe du « clergé » et d’autres font partie du pauvre et misérable « laïcat ».

Maintenant, si tous les chrétiens sont des leaders, comme je l’affirme, alors qu’est-ce que le leadership? C’est une question importante.

Pendant des années, j’ai soutenu que le leadership comprend quatre éléments:

 

  1. La Persuasion. J’ai récemment découvert que Stanley Hauerwas définit le leadership de cette façon aussi.
  2. L’Influence. J’ai récemment appris que John Maxwell, le gourou du leadership, a déclaré: « Le leadership n’est rien de plus que l’influence. » Je n’ai jamais lu un livre de Maxwell, mais je suis tombé sur cette citation l’année dernière sur Twitter et ai trouvé cela intéressant.
  3. Donner la direction – le leadership c’est montrer aux autres « l’étape suivante », ce qui va de pair avec la persuasion et l’influence.
  4. Le Leadership « indique » ou « désigne » quelque chose/quelqu’un – pour le chrétien, il indique toujours Christ. Soit dans la foi ou dans l’action. En tant que croyants nous menons/indiquons/guidons/dirigeons les gens (chrétiens et non-chrétiens) au leader suprême: Jésus.

Tous les quatre aspects du leadership sont accomplis par le précepte et/ou l’exemple.

Par exemple. . .

Si vous avez une page Facebook et vous recommandez un livre à quelqu’un, et une seule personne est persuadée ou influencée au point d’acheter ce livre, alors vous l’avez simplement conduit par votre mise à jour FB.

Si vous décidez de quitter Facebook, indiquant vos raisons, et une personne est convaincue par ce que vous avez écrit de quitter aussi Facebook, alors vous l’avez simplement conduite par votre exemple.

Dans les deux cas, vous avez été leader.

Si vous avez déjà donné la direction à quelqu’un et il vous a écouté, vous avez été leader.

Si vous avez déjà corrigé quelqu’un, et la correction a été reçue, vous avez été leader.

Si vous avez déjà conduit (amené) quelqu’un à Jésus-Christ, vous avez été leader.

Si vous avez déjà écrit un billet de blog, un article, ou un livre, et avez influencé quelqu’un pour qu’il fasse une action ou adopte un point de vue, alors vous avez été leader.

Si vous avez déjà persuadé un autre être humain de faire quelque chose, que ce soit votre conjoint, enfant, parent, ami, collègue, employé, etc., alors vous avez été leader.

Cela fait de tous les chrétiens des leaders.

Je suis leader chaque fois que je poste un article de blog, écris un livre, conseille quelqu’un, parle devant un public, ou donne un message de podcast. Et il en est de même pour vous (si vous écrivez ou parlez).

Le leadership peut être bon ou il peut être mauvais. Il peut être utile ou nuisible. Il peut être efficace ou faible. Et, bien sûr, certaines personnes influencent plus de personnes que d’autres en fonction de la taille de leur « plate-forme ».

« Les grands leaders » sont des personnes qui en raison de leur mode de vie et de leur sagesse ont de nombreux adeptes qui se fient en toute sécurité à leurs conseils.

Mais le fait qu’ils ont de grandes foules de suiveurs ne leur permet pas de se prévaloir du titre spécial de « leader » à l’exclusion de tous les autres. Malheureusement, beaucoup de chrétiens sont obsédés par la préoccupation d’être un « leader » aujourd’hui. Certains jusqu’à la frénésie.

Le Leadership existe, point à la ligne.

Et nous sommes tous leaders dans des voies et des arènes diverses et variées. Nous différons seulement par le genre de choses dans lesquelles nous sommes leaders pour d’autres.

(J’ai entendu certains répliquer à cette idée en disant: « Si tous sont des leaders, alors aucun n’est leader. » Mais ça ne tient pas la route. C’est comme si on disait: « Si tous sont membres du corps, alors aucun n’est membre du corps. » Ou « si tous font partie du sacerdoce des croyants, alors aucun ne fait partie du sacerdoce. » Cette logique ne fonctionne pas.)

Ceci dit, voici 10 choses à considérer au sujet du « leadership » et pourquoi l’idée commune que certains chrétiens sont des leaders et les autres ne le sont pas est un mythe, à mon avis (notez que tout un livre peut être écrit pour développer chaque point):

 

1. Le Nouveau Testament n’utilise jamais le terme « leader ». Dans certaines traductions, vous ne trouverez le mot « chef » que dans quelques textes. Hébreux 13:17, 14 et Romains 12:8, particulièrement. Mais ce sont des traductions douteuses des mots grecs. Ces mots sont mieux traduit par « veiller », « prendre soin de » ou « guider ». C’est le verbe, pas le nom. Ces textes quasi certainement ont en vue les surveillants et les anciens spirituellement les plus matures. Les surveillants/anciens ne sont pas « les » leaders d’une église locale. Ils conduisent tout simplement dans une aptitude spécifique qui est différente de celle des autres membres de l’église. Pour plus de détails, voir Réimaginer l’église, chapitre 9-10.

 

2. Les Surveillants (aussi appelés anciens et bergers dans le Nouveau Testament) font partie de l’ADN de l’église, mais nous avons mal compris ces fonctions comme des « charges » qui ont un pouvoir intrinsèque sur ​​les autres croyants. Surveillants/anciens/bergers conduisent certes, tout comme le font les prophètes, apôtres, évangélistes, enseignants, exhortateurs, ceux qui ont des dons de miséricorde, d’aide, et toute autre fonction dans le corps de Christ. Les chrétiens n’ont d’autorité que dans la mesure où ils révèlent que l’esprit de Christ est l‘autorité. Encore une fois, tous les chrétiens sont leaders en fonction de leurs dons spécifiques. C’est l’argument de 1 Corinthiens 12.

 

3. Jésus-Christ a renversé l’idée commune du leadership. Il l’a fait de deux façons. Il s’en est pris à l’optique de postes/titulaire du leadership qui était commune parmi les Judéens (Matthieu 23:8-13). Et Il s’en est pris à l’optique hiérarchique/pyramidale Hierarchydu leadership qui était commune parmi les nations (Matthieu 20:25-28, Luc 22:25-26). Pour plus de détails, voir Réimaginer l’église, chapitre 8.

 

4. Beaucoup de chrétiens et d’églises ont adopté et adoubé le modèle entrepreneurial du leadership sur/contre la vision néotestamentaire du leadership. Bien conçu et fonctionnel, l’ekklesia est un organisme spirituel dont la source est la vie divine. Ce n’est pas une institution construit par l’Homme. Une fois cela bien compris, notre compréhension du leadership change radicalement.

 

5. Le Nouveau Testament ne met pas l’accent sur le leadership. Il met l’accent sur le fait de suivre Jésus (qui est maintenant dans l’Esprit) et de vivre comme un serviteur du Christ et un serviteur des autres. Selon le Nouveau Testament, tous ont des dons, tous sont serviteurs (« ministres »), tous sont prêtres, et tous ont un ministère en tant que membres du corps. En outre, tous sont appelés à être des exemples de Jésus.

 

6. Aucun des nombreux termes utilisés pour « charge » en grec n’est jamais employé pour décrire une fonction ou un rôle dans l’église. Le spécialiste du Nouveau Testament Robert Banks fait à ce titre un plaidoyer indiscutable dans son livre fondamental, Paul’s Idea of Community [L’idée paulinienne de la Communauté].

 

7. La doctrine de la « couverture » a été inventée dans la période post-apostolique, et elle n’a pas de fondement biblique. Voir Réimaginer l’église, chapitres 11-13 (intitulé « Qui est votre couverture? ») Pour plus de détails.

 

8. L’obsession moderne sur le leadership n’est pas utile. Si les chrétiens passaient leur temps à se concentrer sur le fait de suivre Jésus Christ et de partager avec les autres tout ce qu’Il leur a donné (= fonctionner comme membre du corps), par opposition à l’obsession de comment être un « leader », le Royaume de Dieu se porterait mieux. C’est ce qu’il me semble, de toutes façons. (Mon ami Len Sweet a écrit un livre mettant l’accent sur ​​le followership (suiveurs) contre le leadership (meneurs). I Am a Follower: The Way, Truth, and Life of Following Jesus [Je suis un suiveur: le Chemin, la Vérité et la Vie quand on suit Jésus].)

 

9. Hébreux 13:17 confirme l’idée que le leadership est lié à la persuasion. Dans ce texte, certaines traductions ont: « Obéissez à ceux qui sont au-dessus de vous. » Le mot grec pour « obéir » dans ce passage n’est pas hupakuo, le terme usuel pour l’obéissance utilisé ailleurs dans l’Écriture. C’est peitho (moyen-passif), qui signifie céder à la persuasion. L’auteur de la lettre aux Hébreux dit simplement: « Laissez-vous persuader par ceux qui sont plus matures en Christ que vous. » Le mot « au-dessus » et « dirigent » dans certaines traductions est un rendu horrible du grec. Et selon Pierre et Luc, anciens/surveillants ne sont pas au-dessus du troupeau, ils sont parmi lui (1 Pierre 5:1,  Actes 20:28). Voir Réimaginer l’église, la longue Annexe pour plus de détails.

 

10. Tout au long du Nouveau Testament, il est dit de Jésus-Christ seul qu’Il est la « tête » de l’église, ce qui implique à la fois la source et le gouvernement. Tout leadership découle de Sa direction organique quand un membre de Son corps révèle Son esprit et Sa volonté dans une situation donnée. Christ a le pouvoir de la parole, et Il parle à travers Son corps (c’est l’argument de 1 Corinthiens 12,1 suiv.). Et nous partageons tous l’esprit du Christ. Son esprit n’est pas la propriété exclusive de quelques-uns.

 

Remarque: vous n’avez pas à être un auteur, un pasteur ou un ancien d’une église locale pour être un leader. En fait, certains des plus grands leaders chrétiens que j’ai connus n’étaient ni l’un ni l’autre.

En toutes choses, faites en sorte de suivre Jésus et vous serez leaders des autres naturellement par votre exemple, et encore moins par les choses que vous dites.

Sans aucun doute, quelqu’un lisant ce post peut s’opposer à certains de ces points. Et c’est très bien. Aucun de nous ne peut prétendre à une vision parfaite. Cependant, je réponds à toutes les objections dont j’ai eu vent (et plus) en détail dans Réimaginer l’église, qui est un livre de 320 pages. Ceci est simplement une préface à ce sujet.

Pour ce que ça vaut…

Est-il possible que beaucoup du christianisme aujourd’hui soit axé sur le fait d’être un leader quand il devrait plutôt se concentrer sur la façon de suivre un Christ qui habite en nous?

FV

team

 

[1] Le choix de garder les termes anglais « leader » (dirigeant, meneur, chef) et « leadership » (directorat) est un pis-aller correspondant au désir de coller au plus près d’un usage en contexte francophone. En effet, dans les milieux chrétiens où la préoccupation, ou plutôt l’obsession du « leadership » suscite toutes sortes de triturages et de détournements des Écritures, on ne dit pas « direction », mais « leadership », bien que le mot « dirigeants » ou « chefs » qui ont la faveur de certaines traductions, y soient populaires.

 

6 réflexions au sujet de « Le mythe du Leadership chrétien »

  1. « Et Yeshua, les ayant appelés auprès de Lui, dit : Vous savez que les chefs des nations dominent sur elles, et que les grands usent d’autorité sur elles. Il n’en sera pas ainsi parmi vous; mais quiconque voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur« . (Matthieu 20:25,26)
    Un autre paradoxe si étranger au vieil homme…

    Aimé par 1 personne

  2. — Cet article conforte ce que Jésus-Christ m’a donné concernent l’Autorité croisée ou la Soumission croisée (la même chose !), que tu as pu voir dans des commentaires que j’ai publiés de nombreuses fois sur des blogs et forums.
    — Christ m’a révélé ceci :
    * Un chrétien excelle dans la louange. Les autres lui sont soumis dans ce ministère.
    * Un autre excelle dans la guérison. Les autres, ainsi que celui qui excelle dans la louange, lui sont soumis dans ce domaine. Mais lui se soumet au premier dans la louange !
    * En vient un troisième qui excelle dans la prophétie. Les deux autres se soumettent à lui dans ce domaine mais lui se soumet aux deux autres dans la louange et la guérison !
    — Ajoutes-en autant que tu veux !
    — Autrement dit, on se soumet à l’autre dans ce qu’on ne sait pas faire et que l’autre sait faire !
    — Ceci est valable dans notre propre corps créé par Dieu : les mains ne peuvent pas voir : elles se soumettent à l’œil. Les pieds ne peuvent pas saisir des objets : ils se soumettent aux mains ! Et tous ne peuvent pas entendre : ils se soumettent à l’oreille !!! Etc…
    — Ça marche DANS TOUS LES SENS !
    — Donc, plutôt que de dire « Leader », je préfère dire « Soumission des uns les autres » !
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    J'aime

    • Merci Hervé de votre éclairage. Tous ceux qui sont en Christ reçoivent de Lui, n’en déplaise à la conception concentrationniste des services aux saints qui fait qu’on est, en un seul homme: apôtre, prophète, pasteur, évangéliste, conducteur de louanges, etc.

      J'aime

      • — Et c’est pour ça que les « pasteurs », ceux qui n’ont pas appris à obéir, sont particulièremet visés dans mes commentaires, afin qu’ils ne se croient pas sages tant qu’ils penseront être les « leaders » !
        — Je n’ai qu’Un Seul Leader : c’est Jésus-Christ ! De plus, les « Anciens », s’ils ne sont pas imitateurs de Christ, je ne les regarde même pas ! Ils ne m’obligeront pas à faire ce qu’ils me commanderaient car je n’appartiens pas à laurs dénominations mais à l’Église de Jésus-Christ et c’est bien suffisant !
        — Un seul homme apôtre, prophète, pasteur… ?!??… Pas étonnant qu’il n’y ait pas de prophètes dans les « églses » : le « pasteur » n’a pas les compétences requises par Dieu pour prophétiser ! Il ne peut PAS tout faire ! Et s’il est un apôtre, par qui est-il envoyé ? Par lui-même ?…
        — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

        J'aime

  3. Ping : Le mythe du Leadership chrétien | Béréenne attitude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s