Obéissance

De Mathew Simon
Pasteur: Nous devons croire et suivre Jésus pour être sauvés.

Moi: Jésus a ordonné à ses disciples de tout vendre, d’abandonner familles /emplois /terres et ensuite d’être parfaits comme Dieu en obéissant aux dix commandements en esprit/parole/actes, et d’aimer ses ennemis, de pardonner aux autres, d’aimer les autres sacrificiellement comme Il l’a fait, de surmonter la persécution, la faim, les tremblements de terre, la tribulation et s’ils persévéraient jusqu’à la fin, seulement ils seraient sauvés. (Matthieu 5,6,7, Luc 12, Luc 14, Matt 24) Donc, si nous devons être sauvés par la foi et suivre Christ, pourquoi ne vendez-vous pas vos biens et ne faites-vous pas tout le reste?

Pasteur: croire et être disciples sont différents. Nous sommes sauvés par la grâce et non par les œuvres .

Moi: non, Jésus a dit à ses disciples d’obéir à TOUT ce qu’il avait commandé (Matt 28). Ils devaient devenir des disciples pour être sauvés. Rappelez-vous ce passage de Jacques: « La foi sans les œuvres est morte. » Une telle foi peut-elle vous sauver? Les œuvres étaient des œuvres extraordinaires comme Abraham qui sacrifiait Isaac ou Rahab offrant sa vie aux espions. Il ne s’agissait pas d’aller à l’église, de se faire baptiser, de donner la dîme, etc. … La foi biblique de l’Église consistait à renoncer à tout, y compris eux-même. Ils devaient suivre Christ pour être sauvés.

Pasteur: Jésus ne nous a pas commandé tout cela, ce n’était que pour les Juifs.

Moi: Exactement !! Jésus a commandé TOUT CELA aux Juifs en vertu de la loi. Il est mort seulement pour le monde de l’ancienne l’alliance (Hébreux 9). Sa deuxième venue s’est produite en l’an 70 où il a ôté la loi et le péché.

Jésus n’est pas mort pour nous. Jésus ne nous a rien commandé à vous et à moi. C’est parce que nous sommes nés justes dans la Nouvelle Alliance. Nous ne sommes pas des pécheurs et nous ne sommes pas appelés à « croire en Jésus » pour être sauvés.

Christ a déjà achevé l’œuvre pour rendre toute l’humanité juste. Nous sommes des bénéficiaires de cette œuvre . Nous ne sommes pas appelés à obtenir un salut que nous avons déjà. Nous sommes déjà enfants de Dieu, dès la naissance.

Publicités

« Bientôt »,  sens crétin, sens chrétien.

Humeur…
De Mathew Simon:
Pasteur: « Jésus revient bientôt »

Moi: « Savez-vous quand? »

Pasteur: « À tout moment, mais nous ne savons pas le jour ni l’heure, mais sûrement dans notre génération »

Moi: « Hmm … Jean, Paul, Pierre, Jacques et Le Messie lui-même ont dit qu’il venait bientôt dans leur génération. Si quelqu’un dit « bientôt », ce doit être dans sa génération et pas 2000 ans plus tard après 50 générations supplémentaires  »

Pasteur: « Non, croyez-moi, Jésus revient bientôt »

Moi: « Si Jésus et les Apôtres ont eu tort, alors, est-ce que vous me dites de vous croire au lieu de les croire, eux? Si je vous crois, le christianisme est un canular parce qu’ils ont menti.

La seule façon pour que le christianisme soit vrai est qu’ils disent la vérité et vous avez tort. Savez-vous que le monde se moque de nous parce que nous disons « bientôt » pour signifier en réalité 2000 ans et davantage? Jésus est venu en l’an 70 en une génération – tout comme il l’a promis. La 2ème venue est terminée, arrête de prêcher l’enfer et le jugement, c’est fini. Tous les humains sont rendus justes, parce que Jésus a achevé l’œuvre « .

Jason De Costa, sur le jugement du « monde »

Tout en continuant à parler du jour de la colère qui viendrait sur l’Israël de l’Ancienne Alliance en Romains 3 Paul dit ceci …

« Mais si notre injustice établit la justice d’Èlohim, que dirons-nous? Èlohim est-il injuste quand il déchaîne sa colère? (Je parle à la manière des hommes.) Loin de là! Autrement, comment Èlohim jugerait-il le monde?
(Romains 3:5-6) »
Maintenant nous savons que un chapitre plus tôt, Paul dit que ce jugement aboutirait à l’arrivée de la «vie éternelle» et serait «selon leurs œuvres» …
Et de même nous savons que Yeshua a assuré les hommes du premier siècle que le jugement «selon les œuvres» aurait lieu avant leur mort (Matthieu 16: 27-28) …
Ensuite, nous pouvons clairement conclure que le « Jugement du MONDE » a eu lieu dans la génération du premier siècle à qui il a été promis.
Alors, qu’était «LE MONDE» dont Paul et d’aucun ont parlé? Ce n’est certainement pas «le globe» comme le supposent la plupart.
C’était le monde de l’alliance.
Tout comme le «monde» du jour de Noé a été jugé et inondé, mais le globe n’a pas disparu parce qu’il s’agissait d’une inondation locale qui tombait sur le peuple de l’Alliance, le jugement du «monde» du temps  de Paul était également un jugement local SUR CE «monde».

Ainsi nous savons que Paul en Romains 3 fait le lien entre le «jugement du MONDE» au même «jugement selon leurs œuvres», que Yeshua prédisait dans cette génération-là en Matthieu 16 …
Aussi nous savons factuellement que « LE MONDE » était le monde de l’alliance. Le Jugement selon les œuvres ne tombait que sur l’Israël de l’Ancienne Alliance.

Donc, si nous savons que «LE JUGEMENT DU MONDE» est clairement la fin de ce monde de l’Alliance, alors, où commence ce même monde de l’Alliance?
Paul nous dit clairement dans Romains 1 …
« La colère d’Èlohim se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Èlohim est manifeste pour eux, Èlohim le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles d’Èlohim, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Èlohim, ils ne l’ont point glorifié comme Èlohim, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; » (Romains 1:18-22)
Ainsi, la création du «monde» était la création du monde de l’Alliance.
Bien que ces gens «CONNAISSAIENT ÈLOHIM», ils ont refusé de le glorifier et ont été enténébrés et ont adoré des veaux d’or et autres idoles. C’est sans aucun doute, Israël. Quiconque a une connaissance du parcours d’Israël à travers l’Ancien Testament peut facilement voir les parallèles clairs entre leur itinéraire et ce que Paul dit tout au long de ce discours.
C’est ainsi que le MONDE de l’Alliance a été créé.
Et bien qu’ils (Israël) connaissaient Èlohim à cause de la manière dont il s’est révélé à eux et a  marché avec eux, ils ont fini par le rejeter et être jugés.
Quel est le «jugement du MONDE selon les œuvres» dont Paul parle dans les chapitres suivants?
Il n’est pas logique que Paul parle du «monde» au chapitre 3 en référence à la destruction du peuple de l’Alliance et qu’il parle du «monde» au chapitre 1 comme création du cosmos physique et de toute l’humanité.

 

Stephen Mattson, Quand les chrétiens aiment plus la théologie que les gens

Stephen Mattson, Quand les chrétiens aiment plus la théologie que les gens

ntjufen a traduit.

Holding hands, Mats Bergström; Shutterstock

Au-delà du monde des églises, des blogs religieux et des facs de théologie, personne ne se préoccupe vraiment de la théologie. Ce qui compte, c’est la façon dont vous traitez les autres.

Au sein de la chrétienté, on nous enseigne souvent le contraire: les doctrines, les traditions, les théologies et les différentes croyances sont les seules choses qui importent. C’est ce qui sépare les églises, les dénominations, les théologiens et ceux qui sont «sauvés» des «non sauvés».

Historiquement, les chrétiens ont été tentés de classer la Bible dans de nombreux ensembles de croyances inspirées ou hérétiques, bonnes ou mauvais, vraies ou fausses – sans possibilité de doute ou d’interrogation ou d’incertitude.

Il est facile de se laisser aller à théoriser sur Dieu, mais dans notre vie quotidienne, la réalité est ce qui compte le plus pour les gens qui nous entourent. La théorisation devient importante une fois qu’elle devient pertinente, pratique et applicable à nos vies.

Quand je suis malade, et que vous m’apportez un repas, peu m’importe si vous êtes calviniste ou arminianiste.

Quand je suis pauvre, et que vous me donnez de la nourriture et de l’argent, je m’en fiche si vous êtes pré-millénariste ou post-millénariste.

Quand je suis hospitalisé, et que vous m’envoyez un panier, je ne me soucie pas de la dénomination de votre église.

Lorsque vous visitez mes grands-parents dans leur maison de retraite, je me fiche du style de musique de culte que vous écoutez.

Lorsque vous avez la gentillesse de déblayer l’allée qui mène chez mes parents, je ne me soucie pas de la traduction de la Bible que vous lisez.

Lorsque vous transportez un ami dont la voiture est tombée en panne, peu m’importe si vous êtes baptiste ou catholique.

Lorsque vous aidez ma grand-mère à porter son cabas de courses, je n’en ai rien à faire que vous croyiez à l’évolution.

Lorsque vous protégez mes enfants d’une voiture pendant qu’ils traversent la rue, je ne me soucie pas de savoir qui est votre théologien préféré.

Lorsque vous célébrez mon anniversaire avec moi, je ne me soucie pas de vos points de vue sur le baptême.

Lorsque vous m’assistez pendant les obsèques d’un membre de la famille, je me fiche de savoir si vous payez la dîme ou non.

Quand vous m’aimez de manière profonde et significative et authentique – rien d’autre ne compte vraiment.

Mais lorsque vous idolâtrez les systèmes de croyance et que la théologie devient un agenda, elle empoisonne l’idée même de l’amour désintéressé. Le message évangélique se transforme en propagande, les amis se transforment en clients et votre relation avec Dieu se transforme en religion.

Vous pouvez avoir la théologie la plus intellectuellement saine, mais si elle n’est pas apportée avec amour, respect et gentillesse – elle ne vaut rien.

L’application pratique de votre amour est tout aussi importante que la théologie qui la sous-tend. Notre foi est démontrée par la façon dont nous traitons les autres. La réalité de votre vie reflète-t-elle la théorie derrière vos croyances spirituelles?

Nous ne devrions jamais renoncer à la théologie, à l’étude formelle ou à la recherche et la connaissance de Dieu, de la Bible et de l’histoire et des traditions de l’Église, mais ces choses devraient nous inspirer l’imitation du Messie – pour aimer de manière désintéressée, sacrificielle et holistique les autres. La théologie devrait renforcer notre motivation à faire des choses pour rendre le monde meilleur, et ne pas servir de plate-forme pour blâmer, critiquer et attaquer les autres.

Mais trop souvent, nous péchons par la non application pratique de nos croyances d’une manière tangible qui aide réellement les autres. En fin de compte, c’est ce qui compte le plus pour le monde qui nous entoure: que nous aimions simplement comme le Messie Yeshua a aimé.

 

Stephen Mattson

Jason de Costa, Dans le Messie sans parousie? Comment ?

Jason de Costa, Dans le Messie sans parousie? Comment ?

one-spirit-in-christ

Comment peut-on être « dans le Messie (« en Christ ») aujourd’hui s’il n’est pas encore revenu? Le but de son retour était de rassembler son peuple en lui-même. Dans l’homme parfait. Dans le vêtement parfait de la justice.

« pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses dans le Messie, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté, afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d’avance avons espéré dans le Messie. (Eph 1:10-12)
S’il n’est pas venu, personne n’est « en » Lui. Ce qui signifie que personne n’est encore vêtu de sa justice. Ce qui signifie que personne n’est racheté pour le moment. Ce qui signifie que personne n’obtient le ciel encore.

Ps … Paul dit: « nous qui d’avance avons espéré dans le Messie » pour parler d’eux au premier siècle. Ils étaient les premiers. Pas nous 2000 ans plus tard.