Jeremy Myers_Votre ennemi est votre prophète

 Votre ennemi est votre prophète

 Dans son sermon sur la montagne, Jésus nous dit d’aimer nos ennemis (Matthieu 5:44).

Puisque l’amour pour les ennemis est l’une des choses les moins naturelles à faire pour un être humain, je crois que l’amour de l’ennemi est l’une des caractéristiques les plus claires et les plus marquantes d’un vrai disciple de Jésus. Montrez-moi quelqu’un qui comprend vraiment le cœur de Dieu, et je vous ferai voir quelqu’un qui aime ses ennemis.

Ces derniers mois, j’ai découvert que l’une des raisons pour lesquelles nous pouvons aimer nos ennemis c’est parce que, au-dessus de toutes les autres, ils pourraient nous dire la vérité sur nos actions et comportements.

Normalement, nous les humains avons tendance à rassembler autour de nous des gens qui vont approuver nos croyances et comportements, et nous dire que tout ce que nous pensons, faisons et disons est correct et affectueux et pieux.

quotes-love-your-enemies-for-they-tell-you-your-faults-benjamin-franklin-2808Bien sûr, il est vrai que Proverbes 27: 6 dit, que  » Les blessures d’un ami prouvent sa fidélité, mais les baisers d’un ennemi sont trompeurs ». Mais ce principe peut souvent être inversé également, en ce que les amis oublient souvent nos fautes et nos échecs parce qu’ils nous aiment (et peut-être parce qu’ils ont les mêmes problèmes), alors que les ennemis percent à jour nos attitudes bien-pensantes et nos hypocrites charades et sont plus enclins à nous critiquer et nous interpeller pour nos nombreux échecs.

Pourtant, quand ils le font, nous avons tendance à ignorer ce qu’ils disent, parce que nous croyons qu’ils ne disent de telles choses que par dépit et par colère. Et peut-être que c’est le cas.

Mais pourrait-il y avoir aussi de la vérité dans ce qu’ils disent? Si oui, se peut-il que la critique de notre ennemi soit en fait pour nous la voix de Dieu ?

Je me souviens du prophète Michée dans 1 Rois 22. Le roi Achab et le roi Josaphat avaient l’intention de guerroyer contre Ramoth en Galaad. Ils appelèrent donc tous les prophètes pour leur dire si leur guerre aurait du succès ou non. Ils ont eu une théorie de prophètes – 400 – disant aux deux rois d’aller à la guerre contre Ramoth, car « le Seigneur la livrera entre les mains du roi » (1 Rois 22: 6).

Le roi Josaphat trouve cela un peu étrange que tous les 400 prophètes disent la même chose (ou peut-être qu’ils ne prophétisaient pas tous dans le nom de Yehowah), il demande donc si il n’y a pas un prophète de Yehowah par qui ils puissent Le consulter (1 Rois 22: 7).

Et j’aime ce que dit le roi Achab. Il dit au roi Josaphat: « Oh, bien sûr … il y a Michée. Mais je le hais parce qu’il ne prophétise jamais rien de bon pour moi « .

En d’autres termes, le roi Achab voyait Michée comme son ennemi. Il haïssait Michée.

Néanmoins, ils firent entrer Michée, et d’emblée, il s’accorda avec les 400 autres prophètes en disant aux deux rois d’aller à la guerre, car ils seraient victorieux. Mais le roi Achab connaît Michée mieux que cela (et j’imagine le ton de la voix de Michée désinvolte et sarcastique), de sorte que le roi Achab dit: « Arrête de me mentir. Dis la vérité! « (1 Rois 22:16).

Et Michée le fait. Et il est le seul qui prophétisait correctement.

L’ennemi du roi était le seul qui prophétisait la vérité au roi.

Je pense que la même chose se passe aujourd’hui dans le christianisme.

Nous avons réunis autour de nous des enseignants qui nous disent ce que nos oreilles ont la démangeaison d’entendre, et nous ignorons et poussons au silence les voix prophétiques qui nous disent ce que nous devons entendre parce que ces voix prophétiques viennent de ceux que de nombreux chrétiens aiment à détester.

Notre ennemi est notre prophète, mais nous ignorons ce qu’il dit parce qu’il est notre ennemi.

A l’instar de qui?

Qui est notre ennemi prophétique?

Que diriez-vous des athées?

Les chrétiens aiment à détester les athées. Nous pensons que nous ne devons pas les écouter, parce qu’ « ils ne croient pas en Dieu. » Ils vivent des vies « impies ». Ils « vivent dans le péché. » Ils « ne croient pas la Bible. »

Les athées sont des prophètes pour le christianisme.

Les athées font souvent remarquer des problèmes réels avec la théologie chrétienne, la pratique chrétienne, et l’hypocrisie chrétienne. Ils nous montrent souvent comment notre portrait d’un Dieu d’amour n’est pas très affectueux, comment un Dieu qui accepte tout le monde ne le fait pas vraiment, et comment les valeurs et les priorités de nombreuses églises et organisations chrétiennes ne font rien pour aider avec les problèmes réels dans ce monde .

À mon avis, nous, chrétiens, ne parvenons pas à écouter la parole prophétique dite par les athées à notre propre détriment.

Que diriez-vous des musulmans? Surtout les terroristes musulmans.

Je regarde les musulmans en colère à la télévision appelant à la mort de l’Amérique et brandissant des pancartes sur « le Grand Satan. »

Je crois qu’ils ont carrément tort, mais en même temps, je dois me demander: « Pourquoi disent-ils cela? Qu’avons-nous fait pour les amener à penser de telles choses de nous?  »

Il est trop « facile » de donner comme réponse qu’ils sont tout simplement dans le délire ou qu’on leur a menti au sujet des Américains. Certes, ils entendent des mensonges sur nous, tout comme nous entendons des mensonges à leur sujet. Mais dans le même temps, nous devons écouter les plaintes qu’ils ont sur les valeurs américaines, la cupidité américaine, la morale américaine, et l’intervention américaine dans les affaires étrangères et reconnaître que nos « ennemis » musulmans pourraient marquer quelques bons points.

Cela est particulièrement vrai lorsque les chrétiens en Amérique offrent des bénédictions complètes et détaillées sur tout ce que les États-Unis font à l’étranger, y compris le meurtre de Musulmans et le bombardement des villes. Pourquoi est-il acceptable pour les dirigeants chrétiens de demander à Dieu de nous bénir dans le massacre de nos ennemis « musulmans », mais inacceptable pour les dirigeants musulmans d’appeler à Allah de les bénir dans le massacre de leurs ennemis chrétiens?

Qu’est-il donc arrivé à l’instruction de Jésus pour nous de « faire aux autres ce que nous voudrions qu’ils fassent pour nous »?

Que diriez-vous de la communauté LGBTQ?

Quand ils nous disent que nous, chrétiens, les avons traités avec haine et mépris, notre réponse est: « Non, pas du tout! Nous vous avons juste avertis de votre péché! Le faire c’est vous aimer. Si vous ne vous repentez pas et ne changez pas, Dieu vous jugera, vous et notre nation!  »

Leur réponse est: « Vous voyez? Ce droit était nuisible. Nous pensons que notre mode de vie est d’amour, pas de péché. En outre, il n’est pas juste de nous blâmer pour tout le mal qui arrive à notre pays « .

« Eh bien, vous essayez de mettre les chrétiens sur la touche! »

« C’est vrai. Certaines personnes le font. Tout comme vous les chrétiens l’avez fait avec nous pendant des centaines d’années. Êtes-vous en train de dire que cela est un tort?  »

« Eh bien, c’est un tort quand vous le faites, mais pas quand nous le faisons, parce que Dieu est de notre côté. Vous êtes du côté du mal ».

« Ce droit était odieux aussi. »

Et la conversation se poursuit à partir de là. Ou plus probablement, elle s’arrête.

Mais je crois que dans ce genre de situations, les chrétiens ont besoin d’arrêter et d’écouter la communauté LGBTQ et ce qu’ils disent à propos de la haine des chrétiens. Dans ce cas, ils sont prophètes, nous apportant une révélation de Dieu.

Ecouter nos ennemis est une façon de les aimer

Dans son excellent livre, Engaging the Powers (Engager les puissances) (je le recommande vivement!),  Walter Wink parle du don de notre ennemi. Il dit que nos ennemis nous apportent des révélations de nous-mêmes que nous ne pouvons pas obtenir d’une autre source:

Ces « révélations » (et c’est ce qu’elles sont précisément) on doit les chérir, parce que c’est le don que notre ennemi peut être en mesure de nous apporter: pour voir les aspects de nous-mêmes que nous ne pouvons pas découvrir autrement que par nos ennemis. Nos amis nous disent rarement ces choses; ils sont nos amis, précisément parce qu’ils sont en mesure de négliger ou ignorer cette partie de nous. L’ennemi n’est donc pas simplement un obstacle à franchir sur le chemin de Dieu. L’ennemi peut être le chemin vers Dieu. Engaging the Powers (Engager les puissances), 273).

Avez-vous quelqu’un que vous considérez comme votre ennemi? Connaissez-vous un groupe de personnes qui sont considérées comme les « ennemis » du christianisme? Si oui, ne cherchez pas à leur nuire, les discréditer, ou les ignorer. Au lieu de cela, écoutez ce qu’ils ont à dire, car leurs mots peuvent en fait être la voix même de Dieu pour vous et pour moi.

Si vous voulez entendre la voix de Dieu, commencez par écouter vos ennemis.10246834_518993678205183_8501732855058974285_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s